Editorial

10 November 2011

Le mois dernier, la Commission européenne a publié une proposition qui annonce son intention de supprimer l'accès au marché en franchise de droits et hors contingentpour les pays ACP n'ayant pas pris les mesures nécessaires en vue de la ratification ou de la mise en œuvre de leur APE intérimaire. Dans ce numéro, Lorand Bartels, de l'université de Cambridge, affirme que cette mesure pose plusieurs problèmes au plan juridique. Selon son analyse, elle viole à la fois le droit international et communautaire.

Dans le contexte actuel d'insécurité alimentaire, Marc-Olivier Herman, Lies Craeynest et Laetitia Tremel d'Oxfam International proposent de réformer les politiques commerciales agricoles, de mettre en place une nouvelle gouvernance internationale pour la sécurité alimentaire, de traiter la question du changement climatique et d'investir dans les petites exploitations agricoles pour un monde plus sûr au plan alimentaire.

Éclairage présente ce mois-ci deux articles concernant le récent programme d'action d'Istanbul. Anna Batyra, ancienne coordinatrice à l'OCDE, fait une synthèse des principaux points de ce plan décennal qui vise à aider les pays les plus pauvres dans leur combat contre la pauvreté. Debapriya Bhattacharya, ancien ambassadeur auprès de l'OMC, et Syed Saifuddin Hossain, soutiennent eux qu'une des faiblesses de ce plan est l'absence d'un mécanisme de mise en œuvre et de suivi. Un tel mécanisme de surveillance indépendant ferait office de « gendarme » pour le compte de la communauté mondiale du développement.

Andrew Mold et Anna Prizzon, du Centre de développement de l'OCDE, jettent un regard critique sur les défis de la croissance du commerce sud-sud de point de vue des PMA. Ils montrent que plus de la moitié des PMA n'ont pas bénéficié jusqu'à présent de ce nouvel environnement économique, tandis que l'autre moitié, bien qu'ayant profité du boom des matières premières, risque de ne plus être compétitive à l'avenir.

Tang Xiaoyang et Deborah Bräutigam s'intéressent aux implications politiques et économiques du développement en Afrique des zones économiques spéciales chinoises. Ces zones semblent riches de promesses pour développement de futures entreprises, et reflètent l'approche unique de la Chine en matière de développement et de coopération, qui contraste fortement avec les politiques préconisées par les pays occidentaux.

Marzia Fontana, de l'université du Sussex, examine les conséquences des APE en matière d'égalité entre les sexes, au  Mozambique notamment. Elle montre qu'il est peu probable que les APE actuels soient bénéfiques pour les femmes, et souligne la nécessité de programmes d'assistance qui permette de réaliser l'objectif de facilitation de la mobilité économique des femmes.

Manleen Dugal et Hugh Walton, de l'agence de la pêche du Forum des iles du Pacifique, s'associent pour évoquer la question des négociations de l'OMC sur les subventions au secteur de la pêche, et son impact particulier pour les Etats des iles du Pacifique. Ils soulignent en particulier la nécessité de mettre en place un système de gestion et de surveillance plus efficace afin d'assurer la durabilité des activités de pêche. La conclusion réussie d'un APE avec l'Europe pourrait constituer un premier pas dans cette direction.

This article is published under
10 November 2011
La Commission européenne propose un nouveau partenariat entre l'Europe et les agriculteurs La Commission européenne a présenté le 12 octobre 2011 ses plans de réforme de la Politique agricole commune...
Share: 
13 December 2011
EU Proposal to End Preferences of 18 African and Pacific States: An Assessment , Lorand Bartels et Paul Goodison, édition n°91 de Trade Hot Topics publié par le secretariat du Commonwealth, novembre...
Share: