APE : Les ministres des finances et du commerce de l'UA demande la prise en compte du développement dans les APE

1 May 2008

Les ministres africains des Finances et du Commerce se sont réunis du 1er au 3 avril à Addis-Abeba. Les discussions portaient essentiellement sur les accords intérimaires, l'état des négociations sur les Accords de Partenariat Economique (APE) et l'harmonisation des positions y affairant , le suivi et l'évaluation de la mise en œuvre de ces accords, l'état des négociations à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), l'Aide pour le Commerce.

Les discussions ont débouché sur la nécessité d'une prise en compte totale de la dimension développement dans les Accords de partenariat économique (APE) avec l'Union européenne (UE). A la sortie de cette réunion les ministres ont fait une déclaration dans laquelle ils ont exhorté les négociateurs africains à veiller à ce que les APE garantissent une réelle cohérence entre les échanges commerciaux et le développement tout en prenant en considération les efforts d'intégration régionale sur le continent.

Ils ont jugé qu'il est urgent de trouver des réponses à des questions qui se posent dans les domaines du commerce et du développement par rapport aux APE. Au cours de cette rencontre, les ministres ont passé en revue différents problèmes que posent les accords intérimaires que certains pays ont conclus avec l'Union africaine. Ces problèmes touchent à des notions telles que l'essentiel des échanges commerciaux, les périodes de transition, les taxes d'exportation, la libre circulation des biens, le traitement national, les sauvegardes bilatérales et la clause de non exclusion.

Ils ont condamné toute introduction de clauses ayant pour effet de réduire l'espace politique des pays africains. Ce qui justifie l'appel des ministres pour définir de toute urgence des APE modèles qui serviraient de guide pour toutes les négociations. Ils appellent pour cela à une collaboration entre l'UE la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA) et les communautés économiques régionales. En plus de cette invite, les ministres souhaitent une rencontre au sommet entre les dirigeants africains et leurs homologues de l'UE afin de trouver une solution aux problèmes qui pourraient porter préjudice au partenariat UE-Afrique. L'importance de la participation des acteurs non étatique a encore une fois était rappelée par les ministres qui ont appelé à leur participation active dans les négociations ainsi que les parlementaires afin de soutenir la position de l'Afrique. Toutes ces orientations et projets doivent se réaliser dans le cadre d'une unité d'action au niveau continental. Par conséquent les Etats membres doivent "veiller à ce que l'unité et la solidarité soient dorénavant sauvegardées pendant toute la durée du processus de négociation des APE".

1 May 2008
Le premier Forum Afrique - Inde s'est tenu à New Dehli en Inde du 4 au 9 avril. Dans un contexte mondial où les difficultés économiques prennent des proportions importantes dans la plus part des pays...
Share: 
1 May 2008
Le cycle de Doha intéresse de plus en plus les dirigeants du monde. Les déclarations tantôt teintées d'espoirs tantôt d'inquiétudes montrent toute l'importance de ce cycle de négociations qui est...
Share: