Les États membres de l’ONU adoptent le programme de développement post-2015

28 September 2015

Un nouveau programme mondial de développement pour la période de l’après-2015 a été adopté vendredi à l’unanimité par les 193 États membres des Nations Unies. Intitulé « Transformer notre monde : le Programme de développement durable à l’horizon 2030 », ce nouveau cadre de référence du développement a été approuvé à l’occasion du Sommet pour le développement durable, qui s’est tenu à New York du 25 au 27 septembre. Il identifie une série de priorités pour le développement durable pour les 15 prochaines années.

L’adoption de ce nouveau programme de développement durable, a été bien accueillie  par les délégations, qui comprenaient un grand nombre de participants, dont 150 dirigeants mondiaux venus assister au sommet. Après d’intenses négociations, les membres de l’Organisation des Nations Unies (ONU) étaient parvenus, au début du mois d’août, à finaliser ce document final. Il devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2016.

« Nous embarquons ensemble sur la voie du développement durable, pour nous consacrer collectivement à la poursuite du développement mondial et d’une coopération mutuellement bénéfique, susceptible d’apporter d’énormes gains à tous les pays et toutes les régions du monde », affirme la Déclaration adoptée par les États membres. « Ce nouveau Programme est une promesse faite par les dirigeants aux gens du monde entier. C’est une vision universelle, intégrée et transformative pour un monde meilleur », a salué le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, dans un discours prononcé à l’ouverture du Sommet.

Pour sa part, le Président de l’Assemblée générale des Nations unies, Mogens Lykketoft, a qualifié le Programme de développement durable à l’horizon 2030 d’« ambitieux » dans sa lutte contre les injustices, la pauvreté, la marginalisation et la discrimination. « Nous reconnaissons la nécessité de réduire les inégalités et de protéger notre maison commune en changeant les modes non durables de consommation et de production. Et, nous identifions le besoin impérieux de s’attaquer à la politique de division, la corruption et l’irresponsabilité qui alimentent les conflits et freinent le développement », a-t-il poursuivi.

Ce nouveau programme de développement pour la période de l’après-2015, qui succédera aux Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), comporte 17 Objectifs de développement durable (ODD) conçus pour parachever d’ici à 2030 les efforts entamés dans le cadre des OMD. Ces derniers avaient été lancés en 2000 en vue de résoudre un large éventail de problèmes à l’échelle globale, notamment en matière de pauvreté, de malnutrition, de santé, d'inégalité entre les sexes ou encore d'accès à l'eau et à l'assainissement. Prévus pour une période de 15 ans, les OMD arriveront à échéance à la fin de l’année, d’où l’adoption du programme de développement qui viendra prendre leur place.

Les ODD établis dans le cadre du programme de développement post-2015 entendent aller encore plus loin que les OMD, en s'attaquant aux causes profondes de la pauvreté et au besoin universel de développement durable pour tous les peuples. Au final ce sont plus de 169 cibles concrètes qui sont réparties entre les 17 ODD, dont voici la liste :

Objectifs du développement durable

Objectif 1

Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde

 

Objectif 2

Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable

Objectif 3

Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge

Objectif 4

Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie

Objectif 5

Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles

 

Objectif 6

Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau

 

Objectif 7

Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes à un coût abordable

 

Objectif 8

Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous

Objectif 9

Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation

 

Objectif 10

Réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre

Objectif 11

Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables

 

Objectif 12

Établir des modes de consommation et de production durables

Objectif 13

Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions

Objectif 14

Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable

Objectif 15

Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des terres et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité

Objectif 16

Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes à tous aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous

 

Objectif 17

Renforcer les moyens de mettre en œuvre le Partenariat mondial pour le développement durable et le revitaliser

 

« Nous devons agir, tous et partout ; ces 17 Objectifs de développement durable sont notre guide, une liste de tâches pour les gens et la planète, et un modèle de réussite », a conclu Ban Ki-moon. Qualifiant l'éradication de la pauvreté d'objectif primordial du nouveau programme de développement, le texte intègre pleinement les dimensions économiques, sociales et environnementales du développement durable et appelle à une action de tous les pays, qu'ils soient pauvres, riches ou à revenu intermédiaire.

Les États membres soulignent par ailleurs dans ce programme que pour réaliser les transformations souhaitées, il conviendra de mettre fin au statu quo et de renforcer la coopération internationale dans de nombreux domaines. Le programme appelle en effet à un partenariat mondial renouvelé en faveur du développement durable, y compris via l'établissement de partenariats entre acteurs de natures diverses, et au renforcement des données statistiques pour mesurer le développement durable.

À cet égard, le nouveau programme prévoit notamment la mise en place d'un instrument efficace de suivi et d’examen, ainsi que d'un mécanisme visant à faciliter le transfert technologique à l'appui des nouveaux objectifs, fondé sur une collaboration multipartite entre les États membres, la société civile, les entreprises, la communauté scientifique et le système onusien. Convenu lors de la troisième Conférence internationale sur le financement du développement, qui a eu lieu en juillet dernier à Addis-Abeba, ce mécanisme disposera notamment d'une équipe inter-agence, d'un forum sur la science, la technologie et l'innovation, et d'une plate-forme de collaboration en ligne.

Rapport Enda Cacid.


 
8 May 2009
ACICI : Notes de synthèse : Les initiatives sectorielles relatives à l'AMNA (Accès aux marchés pour les produits non agricoles ) : les PMA devraient-ils être concernés ? Publiée en Février 2009, le...
Share: 
8 May 2009
L'Afrique de l'Ouest (AO) et la Communauté européenne (CE) se sont rencontrées du 20 au 24 avril 2009 pour une session de négociation au niveau des experts ( 20-23 avril) et au niveau des hauts...
Share: